Les aides berger


Transmission d'un savoir faire et d'une culture d'éleveur berger

Dans le contexte de prédation des Alpes Maritimes, les éleveurs-berger doivent depuis 25 ans redoubler de vigilance envers leur troupeau, ce qui implique des changements de pratiques pastorales. Entre autres, un gardiennage renforcé et quotidien de leurs brebis.

Le GEIQ Pastoralisme contribue directement à ce besoin et embauche chaque année des aides berger en contrat de professionnalisation pour une durée d’un an. Ces aides berger  sont amenés à travailler sur plusieurs exploitations et à suivre une formation. 

 

Le nombre de poste d’aides berger à pourvoir dépend des besoins formulés chaque année par les éleveurs adhérents au GEIQ Pastoralisme.

Les sessions de recrutement ont lieu au cours du mois de février.

 

Le métier d'aide berger en images...


Qu’est-ce qu’un contrat de professionnalisation d’aide berger proposé par le GEIQ Pastoralisme ?


Fonction Aide berger
Lieu de travail dans 2 ou 3 exploitations différentes sur l'année
Durée 1 an
 Période d'essai 1 mois
 Horaires 40 heures/semaine, réparties sur 6 jours
 Repos compensateurs 6 jours de RTT/an
 Congés payés 5 semaines/an
 Rémunération - 80% du SMIC pour les moins de 26 ans
  - 100% du SMIC pour les plus de 26 ans
 Avantages en nature - 1 repas par jour pris en charge
  - logement sur place possible
 Formation

- 4 semaines au printemps, 3 semaines à l'automne

  - au CFFPPA du Merle à Salon de Provence (13), à la Maison du berger à Champoléon (05), et à Valberg (06) (280h)
  - par les éleveurs sur les exploitations et par l'animateur du GEIQ Pastoralisme (175h)
 Conditions d'embauche - ou être âgé de 16 à 25 ans révolus
  - ou être demandeur d'emploi âgé de 26 ans et plus
  - ou être bénéficiaire du RSA, de l'ASS (Allocation de Solidarité Spécifique) ou de l'AAH (Allocation Adultes Handicapés) ou personne ayant bénéficié d'un contrat conclu dans le cadre du contrat unique

Quelle est la fonction d'un aide berger ?


Elle comporte l’exécution de tâches sans difficulté particulière selon des consignes précises et sous surveillance.

Précisions sur les tâches de l’emploi d’aide berger :

L'aide berger et le troupeau

  • Il connaît les rythmes de vie du troupeau.
  • Il participe aux soins sur le troupeau sous le contrôle de l’éleveur ou du berger qualifié.
  • Il connaît et aide le berger à mettre en place les moyens de prévention de la prédation.
  • Il place sous la directive de l’éleveur ou du berger les moyens de contention mis à sa disposition pour le troupeau.
  • Il garde le troupeau sous la supervision de l'éleveur ou du berger salarié
  • Il connaît le rôle et le comportement des différents types de chiens utilisés pour les troupeaux : chien de conduite et chien de protection.
  • En cas d’attaque il participe à la recherche et au repérage des bêtes égarées, blessées ou mortes.
  • Il participe aux différentes transhumances.

L’aide berger et l’espace pastoral 

  • Il participe à l’entretien des équipements pastoraux.
  • Il participe à l’approvisionnement des lieux de vie avec les moyens mis à sa disposition. 

L’aide berger et son rôle social

  • Il gère sa vie quotidienne en milieu pastoral
  • Il sait expliquer aux autres usagers des espaces pastoraux le rôle et le comportement du troupeau et des chiens de protection
  • Il connaît les procédures d’alerte et de déclaration d’attaque
  • Il connaît la législation sociale, ainsi que le rôle de chacun des acteurs du secteur de production ovin
  • Il est informé du fonctionnement et de l’organisation des exploitations agricoles du secteur d’activité
  • Il est informé des possibilités de pluri activité et de l’évolution possible de sa qualification.

Quelques adhérents au GEIQ Pastoralisme gèrent des exploitations laitières avec atelier de fabrication fromagère. Les aides berger travaillant sur ces exploitations peuvent être amenés à effectuer la traite des animaux et certaines tâches de fromagerie.

Perspectives d'évolution


Après l’expérience d’un an d’aide berger en contrat de professionnalisation au GEIQ Pastoralisme, les principales perspectives d’évolution sont :

  •  Renouveler une saison d’aide berger auprès d’un berger.
  • Suivre une formation pour affiner ses connaissances et ses compétences, telles que la formation de Berger-transhumant au CFPPA du Merle (13), celle de Berger-Vacher d’alpage au CFPPA des Savoie et du Bugey à La Motte Servolex (73), celle de Pâtre de haute montagne au CFPPA Ariège Comminges (09), ou celle de Berger et Vacher Transhumant au CFPPA des Hautes-Pyrénées à Lannemezan (65).
  • Devenir berger

 

Etes-vous fait pour le métier d’aide berger en contrat de professionnalisation ?


Le contrat de professionnalisation d’aide berger implique de votre part quelques aptitudes à avoir pour que le contrat se déroule dans de bonnes conditions.

 

Testez-vous :    
Êtes-vous prêt à vous engager un an auprès des éleveurs ?  Oui Non
Avez-vous le sens de l’écoute et la capacité de vous adapter à de nouvelles conditions de vie et de travail ? Oui Non
Avez-vous peur de gérer des animaux ? Oui Non
Êtes-vous observateur ? Oui Non
Avez-vous de la patience ? Oui Non
Avez-vous une certaine souplesse quant aux horaires de travail, qui peuvent varier selon la saison et les tâches ? Oui Non
Avez-vous peur de l’astreinte au travail ? Oui Non
Êtes-vous prêt à consacrer moins de temps à vos hobbies ? Oui Non
Avez-vous peur de l’effort physique et de marcher en montagne ? Oui Non
Aimez-vous vivre dehors, et savez-vous vous débrouiller dans des conditions climatiques parfois difficiles ? Oui Non
Avez-vous peur d’une certaine rusticité de vie notamment sur le plan de l’hébergement ? Oui Non
Êtes-vous autonome sur les tâches de la vie quotidienne, à savoir se faire à manger, faire sa lessive, gérer son temps… ? Oui Non
Êtes-vous prêt à affronter l’isolement et la solitude ? Oui Non
Avez-vous un certain sang froid et savez-vous prendre des décisions seul ? Oui Non
Savez-vous également vivre en groupe, gérer la promiscuité ? (à la fois chez l’éleveur et lors des périodes de formation) Oui Non
 Avez-vous peur de vous retrouver en « salle de classe » derrière un bureau lors des périodes de formation ? Oui Non

 

Si vous êtes toujours intéressé par ce métier, et si vous souhaitez vivre l’expérience de vous immerger pendant un an dans le milieu de l’élevage, veuillez nous faire parvenir votre CV et votre lettre de motivation en format PDF avant le 10 février, à l’adresse suivante : geiq.pastoralisme@ntymail.com

Je suis éleveur et je souhaite bénéficier des services d'un aide-berger du GEIQ


  1. Je suis prêt à accueillir un jeune parfois sans expérience sur mon exploitation et à jouer le double rôle de patron et de formateur.
  2. J'envoie mon adhésion annuelle à l'association (bulletin ci-dessous) et m'engage à participer à l'assemblée générale annuelle.
  3. Je planifie mes besoins annuels de main d’œuvre courant décembre et répond à l'appel du GEIQ à ce sujet
  4. Je participe aux sessions de recrutement pour choisir mon salarié (courant février-mars).
  5. Je l'intègre dans mon entreprise en lui confiant des tâches cohérentes.
  6. Je lui fournis un logement digne (même sommaire), un repas par jour et un chien de conduite.

 

Télécharger
Bulletin adhesion GEIQ 2016.pdf
Document Adobe Acrobat 56.0 KB